Logo Coronavir.org

Coronavir.org

Site de veille et d'information sur le nouveau coronavirus SARS-COV-2 et la maladie associée COVID-19

La chloroquine et l'hydroxychloroquine

La chloroquine et l'hydroxychloroquine


Des molécules bien connues...

La choloroquine et son dérivé l'hydroxychloroquine sont des anti-paludéens de synthèse utilisés de longue date, ayant des propriétés anti-virales.


...qui ne sont néanmoins pas inoffensives

Si elles ont été utilisées pendant des décennies, l'hydroxychloroquine et la chloroquine ne sont néanmoins pas des molécules inoffensives. Elles peuvent avoir certains effets secondaires graves ayant motivé le classement de l'hydroxychloroquine dans les substances vénéneuses par le Ministère de la Santé en France. 

L'hydroxychloroquine et la chloroquine ont un marge thérapeutique limitée. Elles sont mortelles à des doses seulement doubles ou triples des doses prescrites. Des essais cliniques avec des doses élevées ont montré une aggravation de la mortalité. 

Par ailleurs, elles ont des effets sur le rythme cardiaque et peuvent entrainer des rétinopathies. Environ 7% des patients ayant reçu un traitement à l'hydroxychloroquine pendant plus de 5 ans développent une rétinopathie détectable. Dans les cas les plus graves, cette dernière est évolutive et irreversible, même en cas d'arrêt du traitement, et conduit à la cécité du patient. Si cet effet secondaire concerne principalement les patients ayant accumulé de fortes doses sur le long terme, des cas de troubles oculaires ont été signalés dans des études cliniques testant la molécule sur des patients COVID-19. 

Enfin l'hydroxychloroquinea uneffet immunomodulateur c'est à dire que la molécule freine l'action du système immunitaire, ce qui la rend intéressante pour le traitement de certaines maladies auto-immunes. Par contre, cet effet sur le système immunitaire peut potentiellement entrainer un risque sur les patients attaients par d'autres maladies. Les essais cliniques effectués sur les patients atteint par le virus du Chikungunya ont montré que les effets de la molécule sur le système immunitaire pouvaient entrainer une aggravation de la maladie.


Efficace in vitro

Une étude chinoise in vitro (en laboratoire) a montré un rapport efficacité/cytotoxicité favorable de la chloroquine, avec le Remdesivir ((voir la page dédiée aux traitements).

 Remdesivir and chloroquine effectively inhibit the recently emerged novel coronavirus (2019-nCoV) in vitro


Des effets in vitro à relativiser 

La chloroquine avait dans un premier temps montré son inefficacité in vitro sur le Chikungunya avant de finalement montrer qu'elle affaiblissait les défenses immunitaires et aggravait l'état clinique du patient. 

 Paradoxical Effect of Chloroquine Treatment in Enhancing Chikungunya Virus Infection.

Par ailleurs une étude montre que les doses permettant son efficacité in vitro sont si importantes qu'elles seraient mortelles en application clinique. 


Des résultats cliniques globalement décevants 

Les résultats des études cliniques sont contradictoires mais semblent cependant pencher vers l'inefficacité de la molécule. 

 Breakthrough: Chloroquine phosphate has shown apparent efficacy in treatment of COVID-19 associated pneumonia in clinical studies
 Hydroxychloroquine in patients with COVID-19: an open-label, randomized, controlled trial
 No evidence of clinical efficacy of hydroxychloroquine in patients hospitalized for COVID-19 infection with oxygen requirement: results of a study using routinely collected data to emulate a target trial
 Chloroquine diphosphate in two different dosages as adjunctive therapy of hospitalized patients with severe respiratory syndrome in the context of coronavirus (SARS-CoV-2) infection: Preliminary safety results of a randomized, double-blinded, phase IIb clinical trial (CloroCovid-19 Study)
 No evidence of clinical efficacy of hydroxychloroquine in patients hospitalized for COVID-19 infection with oxygen requirement: results of a study using routinely collected data to emulate a target trial
 Hydroxychloroquine and azithromycin as a treatment of COVID-19: results of an open-label non-randomized clinical trial
 Outcomes of hydroxychloroquine usage in United States veterans hospitalized with Covid-19
 Effect of High vs Low Doses of Chloroquine Diphosphate as Adjunctive Therapy for Patients Hospitalized With Severe Acute Respiratory Syndrome Coronavirus 2 (SARS-CoV-2) Infection
 Hydroxychloroquine is associated with slower viral clearance in clinical COVID-19 patients with mild to moderate disease: A retrospective study
 Preliminary evidence from a multicenter prospective observational study of the safety and efficacy of chloroquine for the treatment of COVID-19

Par ailleurs, l'intégration précoce de la molécule dans les protocoles de soin en Chine et en Belgique ne semble pas donner de résultats probants.

Une synthèse très complète des études cliniques est réalisée par les Hôpitaux de Genève :

 Département de Médecine Aiguë Service de Pharmacologie et Toxicologie Cliniques : Chloroquine, hydroxychloroquine et COVID-19 : Évaluation pharmacologique


Polémique internationale sur l'Hydroxychloroquine

Les études cliniques conduites par une équipe de l'hôpital Méditerranée-Infection ont fait l'objet de nombreuses critiques dans le monde entier, en particulier pour la légèreté du cadre méthodologique utilisé, très bien résumé dans la vidéo ci-dessous. L'annonce, sans doute prématurée, de l'efficacité de la molécule, les espoirs qu'elle a suscité et l'engagement des politiques en France et aux USA ont créé une polémique dans ces deux pays. 

 



Cette vidéo reprend les arguments principaux d'une analyse faite par un doctorant à destination des médecins généralistes belges que l'on retrouvera ci-dessous :

 CMG Ouafik Maxence : Place de l'hydroxychloroquine et de l'azithromycine dans la prise en charge COVID-19

Important : Le contenu diffusé sur Coronavir.org ne doit jamais remplacer les conseils d'un médecin ou des autorités de santé locales.